Accueil | dMute

Florilège musicopathe

: #13 : Jeunesse Sonique



Petit tour d'horizon de la nouvelle jeunesse sonique de cette première moitié de 2018 à l'occasion des 30 ans de Daydream Nation. Au programme : Ought, Big Ups, Moaning, Iceage et Flasher. La flamme de l'indie rock brûle encore...

L'un des meilleurs albums rock de tous les temps (n'ayons pas peur des superlatifs) souffle cette année ses 30 bougies. Daydream Nation de Sonic Youth reste encore aujourd'hui cette pierre angulaire d'un rock oblique foisonnant d'idées toujours d'actualité, un pied dans la composition dangereusement ficelée et l'autre dans l'expérimentation arty, l'avant-garde et le brouillage des frontières afin de les repousser. Tout a déjà été dit et redit au sujet de ce double album mythique alors profitons-en pour faire un petit tour d'horizon de la nouvelle jeunesse sonique en cette mi-2018, soit ces groupes tout beaux tout frais ayant décidé d'électriser la zone à leur manière. Rock on !

.

.

Ought - Room Inside the World (Merge)

Avec ce troisième album, les voyants sont tous au vert pour que le rock-critic lambda tombe dans la facilité en utilisant l'étiquetage "album de la maturité". Certes Room Inside the World est un disque derrière lequel on ressent une gestation plus lente en studio voire des questionnements difficiles quant à la direction à prendre, mais parler de maturité aujourd'hui supposerait que leurs deux précédents efforts étaient immatures, ce qui était loin d'être le cas. Les canadiens évoluent seulement vers une musique plus sophistiquée, travaillant un numéro d'équilibriste entre plus d'accessibilité d'une part et d'autre part un goût certain pour les décrochages post-punk et autres bizarreries. La voix de Tim Darcy a également évoluée à sa manière, s'éloignant des scansions de Mark E Smith pour s'approcher du lyrisme d'un Scott Walker ou d'un David Byrne. Room Inside the World est un bel album de transition, reste à savoir vers quoi Ought va transiter par la suite.

.

Big Ups - Two Parts Together (Exploding in Sound)

.

A la question "et le post hardcore dans tout ça ?" on pourra répondre qu'il y a Big Ups. Ce quator new-yorkais a bien digéré les formules des anciens et nous crache à la figure ce Two Parts Together court (30 minutes chrono) et incandescent. Entre quelques uppercuts punk bien sentis viennent s'intercaler des morceaux à la violence retenue, tout en cassures, quelque part entre Shellac (In the Shade), Slint et June of 44. Big Ups s'amuse également à créer des chausse-trappes et autres contre-pieds baignant dans une ambiance souvent tendue. Pour le reste, le groupe semble connaître parfaitement sa recette de la noise 90's et en ravive la flamme avec hargne : basse grondante, guitare tranchante, batterie percutante. Big Ups est déjà un nouveau must du genre.

.

.

Moaning - Moaning (Sub Pop)

.

Avoir son premier album signé chez Sub Pop augure souvent du meilleur. Moaning est un trio de Los Angeles livrant avec ce disque une collection de petites déflagrations aux références peut-être encore trop marquées mais d'une efficacité redoutable pour un coup d'essai. Cohabitent ainsi dans un maelström sonique tout ce que la plupart des jeunes groupes noisy adorent recracher dans leur compo : du rock shoegaze flirtant avec Deerhunter, des structures plus alambiquées aux accents math-rock, de la synth-wave virant parfois vers la cold-wave. Si Moaning (l'album) ne se démarque pas encore totalement, peinant à dégager une identité musicale forte, il s'écoute en tout cas comme un manuel du savoir-faire d'un groupe assez prometteur, et ce dans plusieurs domaines. Affaire à suivre.

.

.

Iceage - Beyondless (Escho)

.

Petit aparté dans ce florilège puisque Iceage ne sont plus de toute première fraîcheur avec 4 albums et une décennie d'activité au compteur mais ce Beyondless puant la sueur et débordant d'énergie vaut clairement ce petit écart de conduite. Lancé par un Hurrah tel un rouleau compresseur, ce dernier album des danois va avancer en mode dragster et tout détruire sur son passage, mené par un Elias Bender Rønnenfelt dégueulant et éructant. Quelques légères respirations parsèment cependant l'album (excellente Plead the Fifth) pour éviter la saturation et les points de côté auditif mais Beyondless reste ce premier coup de massue purement punk-rock dans l'âme que l'année attendait (ou du moins le deuxième après le fabuleux dernier opus de No Age). Beyondless est dévastateur et se hisse en haut du panier de cette année.

.

.

Flasher - Constant Image (Domino)

.

Ils sont trois, viennent de Washington DC et ont déjà été plus ou moins "pitchforkisés", à raison plutôt qu'à tord puisque ce Constant Image n'est rien de moins qu'un petit coup de maître dans le monde de l'indie pop rock. C'est du moins ce que l'on se dit lorsque un premier album ressemble déjà à un best-of, enchaînant les tubes comme on enfilerait des perles. Flasher c'est la fraîcheur, celle d'une pop marquée par le post-punk dans sa veine la plus mélodique (Devo, Magazine), par les Pixies (le finale de l'album) et XTC pour le génie de la composition pop faisant mouche, et par tant d'autres choses dans un album solaire en forme de feu d'artifice sonique. Nul sait pour l'instant où cette belle inspiration juvénile les mènera mais on peut déjà dire que Flasher est déjà l'un des fleurons de l'indie-pop dans ce qu'elle peut offrir de meilleur.



par Romain
le 09/07/2018

Partager cet article :












A lire également sur dMute :
Blog
Top
Nos sélections 2015
Blog
Playlists
En écoute - Septembre 2015
Sun Coming Down
(2015)
Constellation
Post-punk / Punk
More Than Any Other Day
(2014)
Constellation
Indie-Rock / Post-punk

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters