Accueil | dMute

Busdriver

: Interview avec Busdriver



Le 27 février 2010, Busdriver était à Rezé (44). La tournée européenne se termine, l'occasion de lui poser quelques questions.

Lebowski : Pour commencer, comment s'est passé ton concert à Paris hier soir?

Busdriver : C'était chouette! J'étais très surpris, je n'avais jamais joué au Batofar. C'était un réel souhait. J'ai eu ma chance, et c'était excellent. Je suis de toute façon très content de mes concerts en France d'une manière générale.

L : Parle nous de ton dernier disque, Jhelli Beam, ton deuxième chez Epitath.

B : Ce que j'ai essayé de faire, c'est un son couvrant mon deuxième album, Temporary Forever, et The Weather. J'ai essayé de faire un disque dans cette veine là, avec Daedelus et Nobody, ainsi que deux nouveaux gars de ma ville qui ont fait du gros boulot au Low End Theory (à Los Angeles), Free The Robots et Nosaj Thing. J'ai fais ce disque comme ça, ce n'est probablement pas mon album le plus intelligent, mais c'est de cette façon que je souhaitais le faire. Honnêtement, c'est sûrement le dernier album que je réalise dans ce style là, mais je me suis bien éclaté à le faire.

L : La production de Free The Robots sur Least Favorite Rapper est assez hallucinante, j'ai pensé à du Thavius Beck à la première écoute. J'avoue ne pas connaître ces deux gars dont tu parles.

B : Ils sont connus à Los Angeles. Chaque semaine, tu as le Low End Theory à L.A., où pas mal de producteurs et beatmakers vont. Ils sont sur ce courant de nouveau son, à base de synthé, dubstep, inspiré par ce qu'a pu faire un Jay Dee, et ça donne cette sorte d'hybride. Cette scène est emmené par Flying Lotus, mais t'as une douzaine de gars faisant ce son. Free The Robots et Nosaj Thing font partis de ceux-là. Ils ont aussi bossés sur le dernier album de Nocando. Il est très doué.

L : D'ailleurs tu penses quoi de son album, Jimmy The Lock?

B : Ca a demandé beaucoup de travail, ça fait deux ans que je voyais Nocando et Daddy Kev en train de le préparer. J'ai beaucoup aimé, je trouve que c'est un bon consensus des beats qui se font à L.A. L'album est très bon, et je pense même que c'est l'un des meilleurs albums de rap venant de L.A., du moins de ce qui me vient à l'esprit. Nobody produit aussi quelques titres dessus.

L : Nocando a son style, on sent le battle MC derrière. Ca change de ce qui peut venir de cette scène à L.A.

B : C'est vrai. Il vient de la nouvelle génération, c'est un battle rapper. On est pas dans la composition, mais dans la punchline et le trash-talking.

L : Tant qu'on y est, tu as écouté Dialogue de Thavius? Ici on aime beaucoup.

B : J'ai seulement écouté le mix, pas le projet final. Une voix unique, comme ses productions. Je suis content qu'il le fasse en rappant sur ses sons, je suis fier de lui. Il y a d'excellent titres dessus! Mais pour aller plus loin, je pense que le plus gros album qui va sortir de L.A. va être celui de Flying Lotus.

L : Ce soir tu as joué pas mal de titres venant de Roadkillovercoat. Pour moi c'est ta grosse réussite ce disque.

B : Oui c'était une très bonne période pour moi. J'étais excité à l'idée de travailler avec Boom Bip et Nobody, en plus sur un nouveau label. Ils ont vraiment façonner ce disque. On a été chanceux. Je pense que pour ce disque, ainsi que pour Temporary Forever, j'ai senti que tout marchais parfaitement. Ces deux-là bénéficient de cette même énergie positive.

L : Sur Temporary Forever justement, tu as ton morceau bien connu, Imaginary Places, où tu rappes sur ce sample de Mozart. On est obligé de faire le rapprochement avec Me-Time sur Jhelli Beam.

B : J'ai senti que les gens voulait que je fasse un autre morceau dans ce style, c'est un gimmick. Mais je ne vais pas en refaire une à chaque fois! Ca reste un challenge. Ce n'est pas une question d'aller vite, mais de marier le rif avec les notes actuelles. Malheureusement, je n'ai pas pu avoir D-Styles pour Me-Time.

L : Jhelli Beam marque aussi le retour de tes nombreuses collaborations avec Daedelus.

B : Oui j'ai aussi eu la chance d'avoir de nouveau Daedelus avec moi, j'adore ce qu'il fait. Je suis le premier chanteur avec lequel il a collaboré, j'étais là à ses débuts, pour son premier album, Invention. J'ai remarqué que je ne suis jamais totalement satisfaits des trucs que je fais avec lui, je ne sais jamais quelles chansons faire. Je suis très content des morceaux sur Jhelli Beam mais je pense qu'on aurait pu faire plus. On bosse ensemble actuellement, des choses vont sortir prochainement. Je ne sais pas quand, ni sur quel label.

L : Que veux dire le titre de l'album au fait, Jhelli Beam? Jhelli est un néologisme, une marque...?

B : Il y a une bombe à cheveux aux USA qui s'appelle Jheri Curl, tu vaporises ça sur tes cheveux. C'est juste un délire.

L : Sur scène tu harangues le public en disant « Do you like hip hop? OK, we have done with it ». Tu sembles toujours te détacher un peu de cette scène. On a dû certainement te poser cette question plusieurs fois, mais comment définirais tu ta musique?

B : Je ne pense pas qu'être un artiste hip hop est suffisant. Je suis clairement un mec hip hop mais je pense que les gens ont une vision très primaire du hip hop, en tout cas loin de ma façon de le voir. Je suis évidemment plus proche du hip hop underground, scène moins conservatrice.



Interview par Lebowski
le 06/03/2010

Tags : Busdriver

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Roadkillovercoat
(2007)
Epitaph Records
Hip-hop
Concours
Novo Hip-hop on Top 21 - Busdriver - Glaz\'art - 06/05
5 places
Interview avec Busdriver
(Mars 2007)

Concours
Nordik Impakt 8
5 places pour la nuit du samedi
Fear of a Black Tangent
(2005)
Big Dada
Hip-hop



1 commentaire

par ELODIE GAM (le 05/04/2012)
VENDREDI 06 AVRIL // 20h00 // 7€ - 9€ (Concert)
[Electronique – Hip-Hop – Rap]
BUSDRIVER (Los Angeles / USA) + ICONACLASS (New Jersey / USA)
+ dDAMAGE (Paris / FR) + BRZOWSKI (Portland / USA) + MOSHE (Portland / USA) + LA MAUVAISE HUMEUR (MR. SAI) (Le Mans /FR)
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)


mer. 16/04 - Chronique
Rezult - The Unscene
mar. 15/04 - Chronique
Mac Demarco - Salad Days
lun. 14/04 - Chronique
Hauschka - Abandoned City
dim. 13/04 - Blog
Tones On Tail - Rain (1984)
ven. 11/04 - Interview
Interview avec Senbeï
jeu. 10/04 - Blog
Episode #1
mer. 09/04 - Chronique
Liars - Mess
 newsletter : 
ok






Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits