Accueil | dMute

Teitur + Archie Bronson Outfit + Tarantula A.D.

: @ Maroquinerie - 02/05/2006



Notre compte rendu

Ceci pourrait être un message à l'adresse des programmateurs. Non. Ceci est un message à l'adresse des programmateurs. Ne plus jamais faire jouer Archie Bronson Outfit en guise de première partie.

Pourquoi ?

1. Comme ce soir, cela évitera une salle quasi-déserte après le passage du groupe.

Pourquoi ?

2. Parce que le groupe va dévaster la salle dans laquelle vous les ferez jouer, parce qu'il ne restera plus rien qu'un public en transe, en sueur, haletant, prêt à en entendre encore et encore, s'il n'est pas déjà sourd.

Pourquoi ?

3. Parce qu'Archie Bronson Outfit joue fort, très fort, vite, dans l'urgence, ne joue pas à jouer du rock ou à jouer au groupe de rock, mais joue du rock comme le rock devrait toujours être joué : sans répit, sans crainte de la faute, sans la crainte que ça dérape parfois. Ainsi, tandis que l'un est encore en train d'accorder sa guitare, l'autre commence déjà à marteler le rythme de la prochaine chanson ou l'autre commence à asséner le riff de basse de la suivante.

Pourquoi ?

4. Tout simplement, parce que ça n'a pas de sens de ne laisser qu'une quarantaine de minutes à un groupe qui a une telle carrure en deux albums à peine. Parce que lesdites quarante minutes le groupe en profite pour y caser le meilleur de son répertoire. Alors, certes (cf. 3.), c'est excitant de voir un groupe enchaîner ses morceaux à une telle vitesse, mais la transe qu'il produit ne semble dès lors s'arrêter que sous une forme de contrainte extérieure.

Pourquoi ?

5. Parce que cette transe le groupe la vit d'abord, comme hypnotisé par la musique qu'il produit - le groupe hypnotisé par la musique qu'il joue -, ça ne tourne pas à vide, ça s'alimente, s'augmente à chaque échange.

Pourquoi ?

6. Parce que plus qu'un groupe de barbus (ce dont ils ont effectivement l'air au premier regard, mais les premiers regards, n'en déplaisent aux coups de foudre, ne valent pas forcément grand-chose), Archie Bronson Outfit s'avère être un groupe étonnant. Tout en jouant un rock, qui dans le fond n'a rien d'exceptionnel, il y apporte une touche singulière, l'augmentant de sonorités stridentes déroutantes, jouant de larsens plus ou moins contrôlés, croisant les cris (le chant certes, mais le batteur qui y répond hors micro, crachant littéralement sa foi en la musique qu'il joue) avec les fluctuations free d'un vent qui aura ouvert le concert à la guitare et au chant, dans un blues qui aura préparé le terrain à des kyrielles de décibels.

Ceci est un message à l'adresse du public : ne pas passer à côté d'Archie Bronson Outfit que ce soit sur scène ou ailleurs.

par Jérôme Orsoni
le 08/05/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Derdang Derdang
(2006)
Domino
Rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters