Accueil | dMute

Marcus Fischer

: On Falling



sortie : 2019
label : 12k
style : ambient / field-recording

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Debris
02/ Watching Snow
03/ While Sleeping
04/ From A Tree
05/ On April 29th

Les musiques sont d'autant plus belles lorsqu'elles nous échappent un peu. Entrelacs de natures capturées puis relâchées, de boucles fluctantes faisant onduler des instruments disparates (souvent à cordes), des synthétiseurs modulaires, des objets environnants en tout genre et des bandes magnétiques manipulées : les compositions de Marcus Fischer sont de celles qui se dérobent à la compréhension pour mieux irriguer les sens. Le natif de l'Oregon peaufine ainsi depuis une dizaine d'années un ambient magnifiquement minimaliste et a déjà livré une poignée d'albums de haute volée signés pour la plupart sur le précieux label de Taylor Deupree (12k) avec qui il a d'ailleurs plusieurs fois collaboré (Twine en 2015, Lowlands en 2017).

Une certaine poésie abstraite se dégage des environnements sonores créés par Marcus Fischer, dans ce qu'ils donnent à entendre bien sûr mais aussi dans leur process, soit une éxécution particulière que l'on peut découvrir ici ou encore. Il y a finalement dans tous ces bidouillages savants une maîtrise quasi totale des éléments. "Quasi totale" car au-delà de sa capacité à reconnecter brillamment ces derniers entre eux, à les faire apparaître, transiter puis disparaître dans une danse d'électrons fascinante, l'américain laisse finalement beaucoup de place à l'improvisation donc aux incidents et à des imprévus accidentels remodelant sans cesse mais imperceptiblement sa musique évanescente.

On remerciera tout d'abord le label 12k de redistribuer ce On Falling qui était initialement une cassette seulement disponible lors de la dernière tournée de Marcus Fischer. L'album se divise en deux parties : la première présente quatre nouvelles pièces travaillées en studio tandis que la seconde offre une captation live soit une composition hautement immersive de 30 minutes livrée d'un bloc (On April 29th). Cependant il est difficile de distinguer une réelle différence entre ces deux parties n'en faisant qu'une puisque les performances improvisées et méditatives de l'américain reste fidèles à elles-même, dans son studio autant que devant une audience. On Falling se frotte à sa manière au style kosmische (While Sleeping) mais dans une forme plus introvertie, élaborant des loops de guitares hypnotiques en vue de les noyer dans des nappes synthétiques profondes et étendues faisant perdre toutes notions du temps. Essentiel.



Chroniqué par Romain
le 30/10/2019

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Blog
Florilège musicopathe
#12 (troisième partie)



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 01/12 - Chronique
Big Thief - U.F.O.F. / Two Hands
ven. 29/11 - Blog
Baston - Primates
mer. 27/11 - Chronique
L'Envoûtante - s/t
dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters