Accueil | dMute

Jessica Pratt

: Quiet Signs



sortie :
label : Mexican Summer
style : folk

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Opening Night 2/ As The World Turns 3/ Fare Thee Well 4/ Here My Love 5/ Poly Blue 6/ This Time Around 7/ Crossing 8/ Silent Song 9/ Aeroplane

Il y a ces artistes ne changeant pas d'un iota et inscrivant d'ailleurs leur longévité dans cette absence de changements tant la formule initiale est remarquable et l'identité musicale reste forte. Encore faut-il savoir reproduire les miracles, ce que fait admirablement ce nouvel album de la jeune princesse folk Jessica Pratt. Pour l'histoire et pour le style de la californienne on ne saurait trop vous recommander de lire notre chronique de son précédent album, le magnifique On Your Own Love Again (2015), tant les mots utilisés il y a quatre ans conviennent encore à ces 9 nouvelles chansons.

Quiet Signs est cette trouée oxygénante dont la folk a besoin, s'échappant des fioritures parfois excessives du psychédélisme à la pédale d'effets facile pour nous renvoyer dans un élan d'éternel retour aux sources à une décennie lointaine, les sixties, et à ses folkeuses délicates. A l'instar de Vashti Bunyan, Linda Perhacs ou encore Sibylle Baier, Jessica Pratt maîtrise l'art de l'épure mélancolique comme très peu aujourd'hui, autant minimaliste dans les mélodies que généreuse dans les émotions générées. Ces dernières proviennent notamment de ces vocalises de fée sans âge, d'adulte coïncée dans une voix d'enfant que d'aucuns comparent à juste titre à Joanna Newson. Elles proviennent aussi de ces arrangements doucement surannés venant cueillir l'auditeur entre deux brises acoustiques. La mélancolie tendre de Quiet Signs s'intensifie toutefois dans sa deuxième moitié (Crossing, Silent Song) avant de s'envoler dans une mélopée légère que n'aurait pas renié Hope Sandoval (Aeroplane serait une version quasi "dévoilée" de Suzanne).

Jessica Pratt nous offre avec Quiet Signs une nouvelle grande réussite que l'on peut écouter en intégralité à cette adresse. Un ange passe.



Chroniqué par Romain
le 09/02/2019

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
On Your Own Love Again
(2015)
Drag City
Folk



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 17/08 - Blog
Brimstone - Record in Peace
mar. 13/08 - Blog
#15 : Labyrinthe
sam. 10/08 - Blog
Lil Fish - Organic
sam. 06/07 - Chronique
Thom Yorke - ANIMA
sam. 29/06 - Blog
NUMéROBé - Velvet EP
jeu. 27/06 - Chronique
black midi - Schlagenheim
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters