Accueil | dMute

Raekwon

: Shaolin VS Wu-Tang



sortie : 2011
label : EMI Records
style : Hip Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Shaolin Vs. Wu-Tang
02/ Every Soldier In The Hood (feat. Method Man)
03/ Silver Rings (feat. Ghostface Killah)
04/ Ferryboat Killaz
05/ The Scroll
06/ Masters Of Our Fate (feat. Black Thought)
07/ Rich And Black (feat. Nas)
08/ Butter Knives
0

Shaolin VS Wu-Tang, cinquième album solo de Raekwon. Produit par : Erick Sermon, Evidence (oui oui), DJ Khalil, Scram Jones. Avec des invités tel que Jim Jones, Estelle, Lloyd Banks. Line-up qui a tout pour vous faire penser que cet album risque de vous faire perdre votre temps. J'alerte! Je sirène! Je le prédis non sans émoi : c'est le cas!

Ma liste de producteurs/invités est volontairement incomplète. J'ai mis le projecteur sur ceux que Céline appelait les « pas-fait-pour ». Mais pourquoi ne pas tirer les points positifs du disque ? Il y en a un peu évidemment, sur dix-sept morceaux, on ne criera pas au miracle non plus. Silver Rings, produit par Cilvaringz. Butter Knives produit par Bronze Nazareth. Les initiés auront compris ma démonstration. Y a assez de clanculs par le monde qui triomphent. Last Trip to Scotland sonne pas mal. From The Hills avec Method Man en était pas loin mais le maniéré Raheem DeVaughn gâche la fête. Rich and Black avec Nas marche également. Le quidam Xtreme a bien appris sa Wu-leçon en nous samplant une énième fois Ann Peebles (et toujours le même titre) sur Molasses. A sa décharge, ça se tient très bien, avec de bons Rick Ross et Ghostface Killah. Mais quel aplomb de présenter comme produit finit un objet contenant autant d'anecdotiques, à savoir les ¾ du disque ! Et quel dommage de retrouver l'excellent Wu-Crime avec GZA et Killah Priest uniquement en tant que bonus iTunes! De même, dans une moindre mesure, pour le second morceau bonus avec et produit par Havoc, Your World and my World. Deux titres qui, judicieusement placé dans l'album final en remplacement de deux fiascos (au hasard Every Soldier In The Hood avec Method Man et Crane Style avec Busta Rhymes) aurait donner plus de consistance au tout.

Raekwon s'entête à vouloir afficher l'imagerie Wu-Tang sur chacune de ses sorties (titres des chansons, de l'album, extraits de films « shaolin »)... Mais sans le décideur RZA, il n'est qu'un rappeur new-yorkais classique vivant sur son passé (ô combien glorieux) n'ayant rien d'intéressant à présenter depuis des années. Car OB4CL II a beau avoir été propulsé par les critiques comme un grand album lors de sa sortie, aujourd'hui, je signe et persiste qu'il reste un coup d'épée dans l'eau. Bref, encore un album bâclé se servant de la licence W pour vendre de l'illusion, une parodie de Wu-Tang, alors qu'avec un peu plus de rigueur et avec des choix artistiques cohérents, ce que réussit relativement bien un Ghostface Killah dans sa gestion de l'après 1997, le résultat aurait pu être honorable.

L'album se termine sur quarante secondes de la musique de fin du Bon, la Brute et le Truand, vulgairement habillé par un beat et quelques extraits de kung-fu flicks. Shaolin VS Wu-Tang, tremplin vers un vrai grand disque que la bande son du chef d’œuvre de Sergio Leone, sa seule utilité.



Chroniqué par Lebowski
le 15/03/2011

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Only Built 4 Cuban Linx...Pt II
(2009)
EMI
Hip-hop
The Vatican Mixtape Volume 1
(2006)
Counterflow
Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/10 - Blog
#21 : Cocon
sam. 17/10 - Chronique
Autechre - SIGN
sam. 10/10 - Chronique
Loving - If I Am Only My Thoughts
mer. 07/10 - Chronique
Deftones - Ohms
dim. 04/10 - Chronique
Erik K. Skodvin - Anbessa
sam. 03/10 - Blog
COPINAGE !!!
ven. 25/09 - Blog
Tapeworms - Funtastic
mar. 15/09 - Chronique
The Microphones - Microphones in 2020
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters