Accueil | dMute

V/A Freerange records

: Colour series - Pink vol.7



sortie : 2010
label : Freerange Records
style : Deep house / house

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Andre Crom & Luca Doobie - Attica
02/ Mr. Morning - Slave
03/ Milton Jackson – Rhythm Track (Jimpster Remix)
04/ Pezzner – Brooklyn New York (Justin Martin Remix)
05/ Nikola Gala – I Get U
06/ Jimpster - Sleeper
07/ Tony Lionni – Treat Me Right

Chassée des dancefloors ces dernières années au profit d’une house gonflée à la testostérone, la deep house revient en force ces derniers mois et le travail de fond d’un label comme Freerange n’y est sûrement pas pour rien. La maison, basée dans la friche artistique et bohème de l’est londonien, est devenue un sceau deep house A.O.C. en développant une identité musicale singulière. Que ce soit avec Milton Jackson, Manuel Tur ou Pezzner, le label, bon pied bon œil, diffuse depuis dix ans une musique classieuse et hypnotique de qualité.

Le septième volume de leur série de compilations ordonnancées par couleurs donne l’occasion de faire un point sur les productions récemment sorties par Freerange. Ces douze pistes dont quatre inédites s’inscrivent dans le sillon tracé par la maison que l’on pourrait rapprocher d’avatars continentaux comme Drumpoet Community ou Compost Black Label.

On y retrouve les cadres comme Jimpster – le fondateur – avec un remix de Rhythm Track par Milton Jackson, morceau déjà fortement appuyé question promo à sa sortie. En maître des lieux, il y apporte une intensité bénéfique, un caractère plus racé et plus entêtant. Même punition pour l’édit sur Treat me right où l’Anglais décline parfaitement la patte deep et progressive du label. Justin Martin lui emboîte le pas avec un remix bien senti du sexy et suintant Brooklyn New York de Pezzner. Manuel Tur s’invite aussi avec un extrait de son premier album mais le titre ne surprend pas. C’est propre, raffiné mais disons que c’est trop caricatural de sa musique. On passe.

Le début et la fin de la compilation nous emmènent sur des plages plus proches du downtempo voire de la Baléaric avec le superbe titre final, Wanna Love You de Vincenzo & Elmar Schubert, une invitation au prélassement estival.
Parmi les nouveaux venus, on remarquera la deep house dubby de Mr Morning pour sa première signature sur le label ainsi que la longue montée concoctée par Philipp sur Federation.

Le panorama s’avère intéressant sans surprendre. Les cadres sont fidèles au poste et certains petits nouveaux méritent d’être suivis. La signature musicale du label est claire et ne déroge pas à la règle même si parfois, on aimerait que le son soit un peu moins facile, moins robinet pour lounge. Somme toute, l’année débute plutôt bien pour Freerange.


Chroniqué par Damien
le 12/02/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/01 - Blog
ECHOPLAIN - Polaroid Malibu
jeu. 07/01 - Blog
Rattrapage 2020
ven. 25/12 - Chronique
USA Nails - Character Stop
mer. 23/12 - Blog
#22 : Cocorico
lun. 21/12 - Chronique
The Bats - Foothills
jeu. 17/12 - Chronique
Submarine FM - Crawl
lun. 30/11 - Blog
Toàn - Volta No Vento
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters