Accueil | dMute

Six Organs Of Admittance

: Luminous Night



sortie : 2009
label : Drag City
style : Folk psychédélique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Actaeon's Fall (Against the Hounds)
02/ Anesthesia
03/ Bar-Nasha Inde
04/ Cover Your Wounds With The Sky
05/ Ursa Minor
06/ River of Heaven
07/ The Ballad of Charley Harper
08/ Enemies Before The Light






Après nous avoir offert un condensé de ses premières compositions avec la compilation RTZ sortie il y a bientôt un an, Ben Chasny est de retour avec l’un de ses albums les plus lumineux depuis les premières parutions de son projet Six Organs of Admittance. Publié à la fin de l’été 2009 Luminous Night apparaît sans conteste comme l’un des projets les plus captivants de cette rentrée 2009.



Six Organs Of Amittance est passé maître dans l’art de plonger son auditeur dans une transe psychédélique où shamanisme et spiritualité sont de rigueur. Un long dédale de plusieurs dizaines de minutes dans lequel le guitariste de Comets On Fire pose des ambiances nébuleuses et tortueuses saluées par des fans inconditionnels qui ont su passer certaines épreuves avant d’accéder au Nirvana. Avis aux détracteurs, avec ce nouvel album Ben Chasny réussit la performance de proposer un univers accessible et lumineux. Dès la première écoute on est surpris par un son direct et par la franchise du propos. Le guitariste n’hésite pas à mettre en avant sa voix ainsi que les tablas et la flûte qui l’accompagnent. A mi-chemin entre le folk et la musique du monde Luminous Night ressuscite l'esprit des années soixante-dix où le blues et le folk flirtaient avec les musiques indiennes (River of Heaven), à l’image des collaborations entre Ry Cooder et V.M. Bhatt (A Meeting by the River) sur le label Water Lily Accoustics. Un album marqué par une grande quiétude. Loin de l’idée d’emmener son auditeur dans le dédale souterrain de sa propre âme, Chasny accueille son auditeur avec chaleur par des titres tels que Actaeon's Fall (Against the Hounds) et Anesthesia. Une quiétude d’autant plus appréciable qu’elle se trouve relayée par l’excellent titre Bar-Nasha dont la ferveur qui s’en dégage est des plus électrisantes. La beauté semble être la règle d’or qui anime Luminous Night. Elle se retrouve même dans des séquences qui flirtent avec le drone ( Cover Your Wounds With The Sky) ou dans ses ballades ponctuées par la voix caverneuse de notre maître shaman (Ursa Minor et The Ballad of Charley Harper). Malgré la quiétude qui habite cet album, ce dernier semble s’assombrir avec Enemy Before The Night, sentence électrique dans laquelle Ben Chasny invoque les esprits avant de s’en aller sans crier gare, comme pour annoncer que la quête de l’illumination, si propre à certaines croyances est semée d’embûches.



Avec ce nouvel album Six Organs Of Admittance propose un voyage fascinant et profond. Un chef-d’œuvre qui, s’il surprendra les fans de la première heure au même titre que les détracteurs de Ben Chasny, saura trouver une place de choix dans la collection de tout amateur de bonne musique.



Ami parisien, Six Organs of Admittance sera en concert le 28 novembre à La Compagnie Générale (ex Espace B),une excellente occasion de voir Ben Chasny à l’œuvre.



Chroniqué par Guillaume C.
le 19/11/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Reportage
(28/11/2009)
@ Espace B
RTZ
(2009)
Drag City
Folk psychédélique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)


ven. 25/07 - Chronique
Austin Buckett - Grain Loops
jeu. 17/07 - Chronique
Lorelle Meets The Obsolete - Chambers
lun. 07/07 - Chronique
M. Geddes Gengras - Ishi
sam. 05/07 - Chronique
Junior Cony - The End
 newsletter : 
ok






Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters