Accueil | dMute

Ametsub

: The Nothings Of The North



sortie : 2009
label : Progressive Form
style : Glitch

Tracklist :
01/ Solitude
02/ Lichen With Piano
03/ Repeatedly
04/ Snowy Lava
05/ Old Obscurity
06/ Peaks Far Afield
07/ Time For Trees
08/ Skyr
09/ Faint Dazzlings
10/ Mosfell (pathless)
11/ 66
12/ Off-Road 264

On ne sait quasiment rien de l'homme qui se cache derrière Ametsub, sinon qu'il vient de Tokyo et qu'il a déjà sorti en 2006 un premier album. Les rares amateurs qui eurent la chance de se procurer Linear Cryptics l'ont aussitôt reconnu comme l'œuvre d'un génie. The Nothings of the North n'a pas bénéficié de beaucoup plus de publicité. Il ne serait pourtant pas étonnant de voir ce second opus faire quelques remous tant la formule paraît imparable.

Solitude, en introduisant l'album, annonce d'office le programme : une electronica extrêmement léchée contre laquelle viennent se frotter glitchs zens, clic'n'cuts vocaux, et samples extraterrestres ; une electronica drapée d'un voile nocturne autour duquel tout semble suspendu. Un piano fait son apparition sur le second titre. Il gardera tout au long de l'album une place de premier choix. Le feeling se fait plus jazzy, et rappelle par certains côtés les arrangements classieux du Cinematic Orchestra. Si le japonais utilise une palette essentiellement faite d'electronica et d'IDM, il sait aussi s'en affranchir. Pour preuve, l'ambient aux nappes de synthé de Peaks Far Afield, la house minimale de Times for Trees, ou le mélancolique et lointain Faint Dazzlings – la liste est loin d’être exhaustive.

Ametsub nous livre un deuxième album qui a toutes les qualités requises pour conquérir de nouveaux adeptes au delà du pays du soleil levant. Il semble maîtriser sur le bout des doigts son petit manuel d’électronica illustré, et sait conférer à son travail une véritable cohérence. Si les compositions de The Nothings of the North sonnent de manière brute et spontanée, elles sont bien plus riches qu'elles n'y paraissent. C'est aussi ce qui fait le charme de cet album ; ce qui nous pousse à y revenir sans cesse.

The Nothings of the North recèle de pépites. Reste à savoir s'il pourra bénéficier d’une distribution convenable dans nos contrées. Et comme c'est souvent le cas pour ce genre de projet, c'est loin d’être gagné.

Chroniqué par Mickael B.
le 23/03/2009

Partager cet article :





1 commentaire

par mo (le 19/02/2011)
OH JOIE !!
Cet album a été ré-edité le 7 mai 2010 en Europe sur le label allemand 'Mille Plateau' qui renait de ses cendres (encore une fois). Comme quoi !
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)


 newsletter : 
ok






Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits