Accueil | dMute

The Work

: Live in Japan



sortie : 2006
label : Ad Hoc Records
style : Rock / Art-Rock / Musiques improvisées

achat/téléchargement

Tracklist :
01. State Room
02. Like This
03. Fingers & Toes
04. Pop
05. Crabs
06. Duty
07. Cain & Abel
08. Do It
09. Putting A New String On the Hawaaiian Guitar
10. Flies
11. Benidorm
12. Night By The Sea
13. I Hate America

Groupe séminal de l’underground londonien pendant les seventies et les eighties, navigant entre post-punk et art-rock, The Work reste assez méconnu aujourd’hui, en dépit de la qualité de leur musique et de leur statut précoce de groupe arty (étiquette que se disputent bien des rockers après eux). D’une courte tournée japonaise (trois concerts à Tokyo, un à Osaka), ne reste que cet enregistrement à Osaka, publié peu après sur Recommended Records Japan, et presque introuvable depuis vingt ans. Réédition bienvenue, augmentée d’un dernier morceau publié initialement sur flexi-disc, également introuvable.

Alors, que dire du trésor une fois qu’il est déterré, revenu en gloire parmi les vivants ? Qu’il est beau, et bon. Outre le fait que ce genre de découvertes éclairent toujours de larges pans de l’histoire (valeur archéologique indéniable), il faut reconnaître à cet enregistrement qu’il a conservé toute sa force, en dépit de la patine du temps.

Jouant en quartet, le groupe a recours à une palette d’instruments qui participent davantage du jazz : des cuivres rauques et discordants accompagnent les guitares, de multiples percussions – outre les armatures métalliques la batterie, fort prisées ici – viennent introduire un propos free, arythmique, tribal à l’intérieur de ce rock sans foi ni loi. Les breaks se multiplient, l’ouverture des possibles permise par le live et l’improvisation grignontent peu à peu l’écriture : privilégiant clairement la folie, la dinguerie et le loufoque plutôt que l’exécution nette, un peu à la manière de Zappa, le groupe trouve au Japon, terre d’accueil des musiques démentes, un asile à sa mesure. Faites un geste punk, et intelligent : abandonnez Art Brut, écoutez The Work.


Chroniqué par Mathias
le 18/06/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters