Accueil | dMute

The MFA

: Zone Day EP



sortie : 2005
label : BPitch Control
style : Techno trancey / Old school breaks

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Disco 2 break
02/Rinse Time
03/Overhang

Aviez-vous déjà imaginé qu’un label un tant soit peu respectable sorte un jour un remix old school break d’un vieux tube dance, destiné aux afters ? C’est pourtant l’impression qu’on a en écoutant le morceau Rinse Time, pierre angulaire du Zone Day EP de The MFA, au point qu’on se demande un moment si ce maxi nous vient vraiment de chez Bpitch Control. The MFA se la joue à l’écart des modes, ou souhaite précéder le revival rave annoncé par quelques téméraires, et lâche là un morceau désarçonnant mais hautement addictif. Du breakbeat ultra classique aux synthés trancey cheaps à la limite de l’eurodance, les références 90’s ne manquent pas, on est en pleine rave, et ça fonctionne. L’auditeur ne peut s’empêcher de lever les bras au ciel, sans trace de nostalgie excessive. La basse qui gronde en arrière-plan et la qualité d’écriture, qui n’ont rien de datés, n’y sont pas pour rien. Une leçon d’histoire doublée d’une production de grande classe, pour un morceau jubilatoire et euphorisant.

Disco 2 break sonne un peu moins référencé. Toujours ce breakbeat classique, moins appuyé cette fois-ci, et une voix lancinante qui revient régulièrement : « I feel my disco beat / my day break ». Ce morceau mélancolique, hanté par des nappes de synthés lugubres, suinte la fatigue de fin de soirée, le climat est à l’abandon total. Mais pas question d’aller se coucher, la fête n’est pas finie, comme ne manquent pas de le rappeler les affolements ponctuels de la ligne de basse. En milieu de morceau, une envolée acid trance façon solo de guitare se charge de réveiller les derniers réticents, avant que le morceau ne reprenne son cours normal. Hypnotique et renversant.

A côté de ces deux bombes, le dernier track, Overhang, ferait presque pâle figure. Et pourtant ce morceau techno trancey et hypnotique ne manque pas de qualités. Ca commence de façon très linéaire, délicieusement roborative, avec cette impression de rouler sous un long tunnel autoroutier que seule peut donner une certaine techno old school. On a droit cette fois-ci à un pied 4/4 tout ce qu’il y a de plus basique, mais le morceau utilise sans modération de vieux gimmicks usés jusqu’à la corde par les premiers jungle heroes et les producteurs de UK hardcore, comme un clin d’œil. L’interêt principal de ce titre réside dans ses synthés virevoltants, toujours en mouvement. On a l’impression d’assister à un numéro de funambulisme, mais Alastair Douglas et Rhys Evans maîtrisent leur art. Un morceau plaisant, avec un bon potentiel pour dancefloors.

Ce maxi d’une classe et d’un culot fous, qui a fait un certain bruit au moment de sa sortie au mois de juillet, pourrait bien accéder au statut de classique dans un futur proche, si cet attendu revival a lieu. S’il est à l’image de ce Zone Day EP, il y a effectivement de quoi être impatient. Rave On ! Qu’on ressorte des placards les sifflets et les t-shirts à smiley…

Chroniqué par Pek
le 26/10/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
mar. 11/09 - Chronique
Animal Collective - Tangerine Reef
mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters