Accueil | dMute

Joshua

: Saevus



sortie : 2004
label : Psychik Genocide
style : Hardcore

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Outside Agency - Machine Slavery
02/ Mescalinum United - We Are Arrived 2003
03/ The DJ Producer - Doomsday Mechaniks
04/ Dr Strange - Into the Abyss
05/ Joshua - Imas qui serat ez quiell yoga
06/ Le bruit qui court - Take Your Rights
07/ Th

Après un passage par la composition concrétisé par la sortie de Sombre Harmonie l’année dernière, c’est de retour derrière les platines, art pratiqué avec ferveur durant de longues années, que Joshua nous livre Saevus, mix de vingt-cinq tracks sauvages et sans concessions.

Evoluant dans un style de hardcore assez particulier, Joshua est passé maître dans l’art de donner une dimension quasi religieuse à ses enchaînements et/ou compositions. Résonance caractéristique des kicks qui semblent venir d’outre-tombe, ambiances chaotiques, un climat résolument sombre à la limite de la complaisance maligne, mais surtout, une efficacité dancefloor incontestable.

Saevus est loin d’échapper à ces règles, et l’on est immédiatement projeté dans un hardcore lourd et agressif, où les premiers titres raviront les amateurs du mouvement des années 90/95, Mescalinum United (remixé par Manu Le Malin), Producer ou Dr Strange, un démarrage sans concession pour un disque qui s’avère l’être tout autant. Ce n’est pas dans la vitesse des kicks que Joshua a choisi d’orienter son mix, mais plutôt dans le mélange d’ambiances diffuses, et la saturation quasi systématique des basses. Le tout restant bien évidement parfaitement ajusté pour être écoutable.

Ambiances guerrières (DJ Stahlin), agressives (Radium et Speedy Q’s), chœurs d’églises et chants dociles déroulés sur des BPM renversants, redémarrages rythmiques improbables, rien n’est épargné et on peut se satisfaire de l’imagination galopante du DJ qui se permet même le luxe d’éclater Carmina Burana à coups de grosses caisses synthétiques.

Possible que la surenchère puisse en agacer certains, le disque peut sembler difficile d’accès, mais l’esprit hardcore est on ne peut plus intègre, Joshua ne fait aucune concession et diffuse une sélection pertinente à laquelle il appose sa patte de fureur dans un subtil chaos contrôlé, toujours à la limite du bruit.
Sans aucun doute l’une des meilleures sorties hardcore de cette année 2004...

Chroniqué par WakMc
le 01/10/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Sombre Harmonie
(2003)
UWe
Hardcore techno



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters