Accueil | dMute

Arcana

: Inner pale sun



sortie : 2002
label : Cold Meat Industry
style : Neo-classique / lyrique

Tracklist :
01/ my cold sea
02/ lovelorn
03/ icons
04/ we rise above
05/ innocent child
06/ song of the dead sun
07/ season of thought
08/ closure

"Inner pale sun" ne se contente pas d'être le 4° album des Suédois de ARCANA, il est aussi un des plus attendus de cette fin d'année 2002. L'attente n'aura pas été veine, car derrière la superbe pochette de cette nouvelle production scandinave, se cachent 8 trésors musicaux, qui devraient satisfaire les amateurs de neo-classique, mais aussi les néophytes désireux d'offrir du neuf à leurs oreilles.
"My cold sea" ouvre les portes de ce "Pâle soleil intérieur". Plus que jamais, Peter Pettersson y démontre son talent de compositeur d'oeuvres musicales proches de la bande-son de certaines super-productions. Violons, choeurs solennels, percussions orchestrales. Du ARCANA en somme, certes, mais à son meilleur, indéniablement. Fougue et impétuosité sont les deux termes qui définissent cette engageante ouverture. "Lovelorn" plonge dans un océan de glace. Le son est pur, les violons, calmes, dosés. La voix de Peter semble fendre l'air et s'éteindre dans le vide. Impressionnant, tout simplement impressionnant. "Icons" se veux une belle démonstration du style "ARCANA". Percussions orchestrales, dulcimer, triangle, cloche tintante, et choeurs religieux. "We rise above", qui provient à l'origine du maxi "Body of sin", est de retour ici. Dulcimer, violons, chant féminin et masculin. Rien à ajouter, si ce n'est que ce titre est totalement hypnotique et agit comme une spirale, pour qui sait l'entendre. "Innocent child" était le premier extrait disponible de "Inner pale sun". Et il en avait ému plus d'un. Sublime complainte, poignant témoignage d'un père expliquant à son enfant à quel point il aurait aimé lui offrir un monde meilleur ; un monde dans lequel la nature souffre et demande grâce à ses bourreaux. Piano, violons symphoniques, mais surtout la voix, plus belle que jamais de Peter. Tristesse, sensibilité, fatalité ou résignation se succèdent dans son chant. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de jeter une oreille à cette merveille, rendez-vous dans la partie mp3 de INFRATUNES.COM. "Song of the dead sun", qui suit, est une superbe pièce symphonique, grandiose et dominatrice. Après une intro très sombre aux violoncelles, les percussions s'octroient quelques secondes de liberté en solitaire, puis le morceau explose vraiment en envolées symphoniques et cinématographiques. Dommage cependant qu'il ne dure que 4 minutes. "Season of thought" reprend les ingrédients sonores chers à Peter : Violons, mélodies mélancoliques, triangle et chant féminin d'accompagnement, tandis qu'il chuchote. Enfin, "Closure", comme son nom l'indique, clôt ce nouvel opus des Suédois tout en douceur et harmonie majesteuse. Piano et violons dessinent les contours d'une immensité triste et imperturbable tandis qu'un profond et désolé chant féminin y dresse des montagnes.

Si court, mais si beau.. La comparaison avec DEAD CAN DANCE est bien évidemment inévitable. Mais cette fois-ci, ce sera véritablement un compliment. Cependant, les albums se succèdent et peu à peu ARCANA trouve sa vraie voie. On peut affirmer sans la moindre retenue, qu'avec "Inner pale sun", un nouveau cap est franchi. Si les prochaines productions de Peter Pettersson se poursuivent dans la même direction, avec le même soucis de perfection et le même talent, mais en plus abouti, alors le meilleur reste à venir.

Chroniqué par Yragael
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Last Embrace
(2000)
Cold Meat Industry
Gothique médieval/baroque
Cantar De Procella
(1997)
Cold Meat Industry
Gothique médieval/baroque
Body of sin
(2002)
Cold Meat Industry
Gothique-lyrique/musique acoustique
Dark Age of Reason
(1996)
Cold Meat Industry
Gothique médieval/baroque



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 11/08 - Chronique
Lyra Pramuk - Fountain
jeu. 06/08 - Chronique
Protomartyr - Ultimate Success Today
dim. 19/07 - Chronique
Bing & Ruth - Species
mar. 14/07 - Blog
Emocore : Itinéraire bis
lun. 01/06 - Blog
#25 : Marisa Anderson
mar. 26/05 - Chronique
Ben Lukas Boysen - Mirage
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters