Accueil | dMute

Sideshow

: Admit One



sortie : 2009
label : Aus Music
style : Dub / Electro Dub

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Television Ft Cortney Tidwell
02/ Sequential Dub
03/ If Alone Ft Paul St. Hilaire
04/ African Cherry (LP Version)
05/ French Model In Dub Ft Samar
06/ Bottletop Ft Tina Grace
07/ Youth Of Today
08/ Admit One
09/ These Things I See In My Vis

Sideshow n'est rien moins que le side-project de Fin Greenall aka Fink. Une information qui sans le communiqué de presse serait passée à l'as. A l'écoute de Admit One et ces dix titres à grosse teinte dub, il n'y avait en effet rien d'évident à le supposer. On était loin d'imaginer que se cachait derrière les manettes de ce projet, le Ninjatunesque folkeux, auteur encore cette année d'un Sort Of Revolution de belle facture.

C'est avec les musiciens qui l'accompagnaient sur ce dernier que l'expérience Admit One a été entreprise. Mais plus qu'une tentative de renouvellement artistique, c'est un retour aux sources qu'a envisagé là Greenall. Retrouver ses premiers amours, lui qui faisait danser à l'époque - la fin des années quatre-vingt dix - le tout Brighton sur une électro des plus chaloupées.
On parlera d'ailleurs de "disque somme" tant on y retrouve la majeure partie de ses influences. De l'électro-pop embrumée (le Stereolabien Television entonné par la chanteuse de Nashville Cortney Tidwell) au dub instrumental (le ténébreux Sequential Dub ou les titres plus marqués On U Sound comme African Cherry et ses montées de cordes à pleurer ou le plus oldschool Youth Of Today) et chanté (le sommet de cet album, If Alone et la voix hallucinante du Tikiman bien plus en avant que sur les productions Rythm & Sound). Sans oublier les hommages à l'avant-garde électro des 70's (clin d'oeil appuyé au The Model des Kraftwerk sur French Model In Dub, ambiance PILienne à la clé et la voix de Samar ..."elle est mannequin, et elle est belle", à tomber !) et bien entendu les jeux de cordes folktronica (le sublime final Strung Outro).

Un disque qui fait son effet. Un album où vieille école et modernisme se la coulent douce. Où les musiciens heureux de se retrouver pour jouer "live" - une couleur dominante ici - échangent leur savoir-faire, empruntant à gauche pour jouer à droite et inversement, à la manière des sessions d'enregistrement menées de mains de maîtres par les producteurs de Kingston, du Roi Tubby à Sir Coxsone Dodd.
Admit One ou la célébration enfumée par une bande de fans de cette musique aux méthodes de productions uniques qu'est le dub.
Rien de neuf sous le soleil, vous me direz. Et après ? Quand le "truc" est à ce point bien roulé, il est hors de question de le laisser passer et de bouder son plaisir. Alors, faites tourner!

Chroniqué par Yvan
le 09/08/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters